Vichy, le retour

Nous avions que le socialiste bien pensant Mitterrand était en bonne posture à Vichy durant la 2 ème guerre mondiale

après nous avoir demandé de dénoncer celles et ceux autour de nous qui roulent trop vite, il nous est maintenant demandé de dénoncer celles et ceux qui ne déclarent pas tous leurs impôts…

à quand le délit de sale gueule ?

maintenant, on peut tous se dénoncer

la haine arrive…

la médiocrité aussi

aux armes, citoyens...

 

 

LIBERTE EGALITE FRATERNITE

Sic Fluctuat nec Mergitur

nos chers ministres

Notre chère ministre du travail ne sait pas combien de fois on peut renouveler un cdd…

Notre chère ministre de la santé sait-elle à quelle fréquence bat le cœur humain ?

Notre chère ministre de la justice a-t-elle déjà suivi une audience en Conseil des Prud’hommes?

Notre cher ministre de l’économie a-t-il déjà passé plus de 2 heures dans une entreprise ?

etc etc…

Quand aurons-nous des ministres qui ont déjà travaillé ?

Quand aurons-nous des ministres qui connaissent les sujets dont ils ont la charge ?

 

On peut rêver…

la chemise déchirée

J’imagine un instant que le DRH d’Air France, au cours d’une échauffourée, voire juste pour se défendre ou se protéger, déchire la chemise d’un syndicaliste…

Après avoir été mis à pied par le PDG d’Air France (qui malheureusement n’aurait pas le choix) , il serait traîné devant les tribunaux, et l’inspection du travail se ferait une joie de se porter partie civile

Quant à la presse de gauche (80% des journalistes ?) elle se ferait une joie de mettre plus bas que terre ce cadre trop payé, sans doute au bord du burn out, incapable de se maîtriser…

Et pendant ce temps, les salariés de la fonction publique se sont vu confirmer par notre cher Président qu’ils partiront en retraite à 52 ou 53 ans…quant aux pauvres travailleurs du privé, ceux d’après 1956, ce sera 63 ans, mais avec 10% en plus…pendant un an ! Après, advienne que pourra.

Cherchez l’erreur. Pendant ce temps, nos amis Allemands travaillent jusqu’à 65 ans…

 

Qui a dit « le travail c’est la santé ? »

Vichy le retour

Nous sommes en 1940…on nous demande de dénoncer nos collaborateurs qui conduisent trop vite…la plaque d’immatriculation appartient à l’entreprise, et en cas de pv, si le chef d’entreprise ne dénonce pas son salarié il devra payer quelques 640 euros (pourquoi pas 538 ou 782 ???)

En revanche, on découvre dans la presse que ceux qui conduisent sans permis, sans assurance, devront payer une amende de 550 euros, mais on ne les empêchera pas de conduire !!!!

Si un de ces conducteurs renverse un de vos enfants, peut-être que le gouvernement qui aura couvert cette attitude, vous reversera ces 550 euros ?

J’ai aujourd’hui 58 ans, et je fais 50 000 km par an environ : quand j’avais 10 ans, il y avait des motards de la police un peu partout, surtout dans les endroits difficiles : nous les appelions à l’époque les anges de la route : ils aidaient les conducteurs perdus, les changement de roues, les situations délicates.

Aujourd’hui, nous les craignons, et c’est dommage : ils ne sont plus gardiens de la Paix, ils sont dans les lignes droites et chassent les délits…Ils n’aident personne.

Alors plutôt que de nous inciter à dénoncer nos collaborateurs, développons le sens civique de chacun d’entre nous, la courtoisie, le calme et le respect du policier-facilitateur.

 

 

gloire au travail

on a quand même l’impression que de nombreux dirigeants ou hommes politiques ont envie de passer à la vitesse supérieure pour ce qui concerne non seulement les 35 heures, mais aussi la réforme du code du travail qui est un corps mort pour la liberté d’entreprendre dans notre pays. Mais il est évident qu’il y a des freins…quels sont ces freins ? Qui sont ces freins ? « Ils » ont une influence sur les futures élections ?

On peut le craindre…

Une proposition : un président de la république élu pour 7 ans et non rééligible : ainsi il n’aura pas comme objectif la préparation de sa réelection en ligne de mire, mais simplement  et uniquement l’atteinte des objectifs pour lesquels il a été élu

les 35 heures

Lu dans « Les Echos » de vendredi 4 septembre : 71% des Français se disent favorables à la remise en cause des 35 heures, et souhaitent que les accords soient discutés dans les entreprises et non à l’échelon national par branche, ou encore par voie législative.

On a l’impression que la France va bouger…

la rupture conventionnelle : quelle erreur !

Un salarié veut se mettre au chômage pour bénéficier des revenus liés à cette situation et, ainsi, rester bien au chaud chez lui : il va donc demander une rupture conventionnelle, et pourra si l’employeur accepte, se reposer tout en étant rémunéré.

Qui paie : vous et moi, toutes celles et tous ceux qui travaillent et qui cotisent. Si l’employeur refuse où passe la motivation du salarié en question ? Et quoi de plus simple que de se mettre en maladie aujourd’hui…D’ailleurs, la nouvelle expression à la mode est : congés maladie !

C’est une insulte aux vrais chômeurs, qui cherchent réellement un emploi et qui sont en difficulté.

C’est aussi une insulte aux véritables valeurs du travail.

Merci à vous Monsieur Sarkozy.

Macron : enfin un ministre qui défend le travail

Emmanuel Macron n’a pas été invité aux universités d’été du PS…Et pour cause ! Il défend la valeur du travail : prudemment, il ne remet pas en cause la catastrophe des 35 heures, son patron Valls lui a interdit ( !), mais il a le courage de déclarer que c’est par le travail que nous nous en sortirons

Merci Mr Macron.

Quant à Emmanuel Valls, il souhaite décrasser le code du travail sous la houlette de Mr Badinter : ENORME chantier (approuvé par le MEDEF) et qui va faire l’approbation de nombre de salariés et de patrons.

Serions-nous dans la bonne voie, celle du redressement ?

mort aux vaches, suite

En France, les chefs d’entreprises de petites tailles (PME et PMI) sont des vaches à lait qui créent et produisent des richesses (emploi, brevets, production, TVA…) : il faut vite les traire pour que l’état puisse tenter de combler le tonneau des Danaïdes qu’est son déficit et avant qu’ils ne meurent ou ne prennent trop d’importance. Imaginez : ils sont 3,2 millions, et s’ils embauchent chacun un chômeur, il n’y aura bientôt plus de chômeurs…hormis les professionnels du système, bien sûr !

12



Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus